Archives du mot-clé TIC

LES OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE

Ce bulletin de la documentation collégiale québécoise est dédié à la question des objectifs d’apprentissage, fera exception. Les textes disponibles sur le sujet des objectifs d’apprentissage (ou objectifs pédagogiques) sont plutôt anciens. Les premiers datent des années ’60, les derniers de 1992, juste avant l’avènement au Québec des mesures du Renouveau qui ont lancé l’approche dite par compétences. Depuis, de rares textes ont proposé des interprétations des concepts en lien avec l’approche par compétences et, surtout, en lien avec les devis ministériels et le partage, nouveau en 1993, des responsabilités entre le Ministère et les collèges quant aux programmes de formation.

Le lecteur contemporain aura donc besoin de consulter ces documents avec un esprit ouvert afin d’y voir, au-delà d’un langage parfois dépassé, des idées classiques et transposables dans la pédagogie d’aujourd’hui.

A lire ici

UNE TYPOLOGIE DES TYPOLOGIES DES USAGES DES « TIC » EN EDUCATION

Au cours des années 60 et 70, les premières expériences d’utilisation de l’ordinateur étaient tentées en éducation, dans le prolongement des travaux sur les « machines à enseigner » (Pressey, 1926) et sur l’enseignement programmé (Skinner, 1954). Au fur et à mesure des développements technologiques, de la diffusion des technologies auprès du grand public ainsi que de l’émergence de diverses initiatives de pédagogues à travers le monde et de recherches en technologie de l’éducation, les usages des TIC à des fins pédagogiques se sont rapidement multipliés, autant dans les milieux formels qu’informels d’éducation. Il est donc rapidement apparu nécessaire de répertorier et de catégoriser ces différents usages afin d’offrir aux chercheurs et praticiens en éducation un cadre leur permettant de bien cerner les applications possibles des TIC dans leur domaine et de partager un vocabulaire commun pour désigner ces usages. Pour ce faire, une catégorisation des TIC reposant sur leurs seules caractéristiques techniques ne se révélait guère utile; d’autres critères plus près du monde de l’éducation devaient être identifiés.

A LIRE ICI